Comment se déroule un coaching ?

C'est vous qui en parlez le mieux...

J’ai longtemps consulté Madame Guibert pour des séances de naturopathie. Lorsqu’elle m’a proposée le coaching par rapport au sujet que je voulais travailler, j’ai accepté sans hésitation ayant une totale confiance dans son professionnalisme, ses qualités d’écoute et sa méthode de travail. 


Pour moi, les séances de coaching ont été au nombre de 8 de juillet à décembre 2020. A l’issue de la première séance, nous avons signé un contrat entre « client » et « coach professionnel » rappelant l’objectif du coaching, les modalités, la durée…


C’est lors de la première séance que nous avons déterminé l’objectif que je souhaitais atteindre. Fabienne Guibert vous accompagne par ses questions, ses réflexions, ses silences aussi. Elle sait vous demander de préciser ou s’arrêter sur un mot pour « creuser ». Mais c’est vous qui définissez votre objectif et le formulez avec vos mots. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse : simplement celle qui vous correspond. C’est vraiment ce que j’ai apprécié : le sentiment d’être pleinement actrice dans cette dynamique de changement tout en étant accompagnée.


Les séances d’une 1h30 se sont déroulées soit dans son cabinet soit par webcam. Une alternative très intéressante qui me concernant n’a absolument en rien altéré le coaching.  J’ai parfois terminé des séances comme après un effort physique : fatiguée mais contente d’avoir (re)poussée mes limites. Et avec le sentiment valorisant de me rendre compte que les réponses étaient là en moi. Des évidences qui tout d’un coup apparaissaient comme en pleine lumière.


A l’issue de chaque séance, nous définissions le point que je voulais travailler qui faisait l’objet de la séance suivante. Il m’est arrivé d’arriver à une séance en me disant «  je ne sais pas trop de quoi parler ». Au final, Fabienne Guibert savait conduire l’échange pour m’amener là où je croyais -ne savais- pas pouvoir aller.


J’appréhendais un peu la fin du coaching me demandant si j’allais y arriver seule. Et la réponse est oui. Au delà de l’objectif, vous avez des clés pour vous poser vous-même les questions. Comme des règles d’un je(u) que l’on a intégrées.


Un mois après la fin du coaching, le « travail » continue. J’ai le sentiment que c’est même maintenant qu’il commence vraiment. Au-delà de l’objectif que j’avais fixé initialement mais plus largement dans la confiance acquise dans mes propres choix.

MA

24.01.2021